Comment calmer un bébé qui pleure en une minute.

Tous les parents le savent, il peut être très compliqué de calmer un bébé qui pleure très fort. Dans la vidéo suivante, vous allez voir comment arriver à stopper les cris et les larmes de votre bébé en une minute seulement :

Les bébés pleurent souvent à cause d'une gêne ou d'une douleur à un endroit précis et leur seul moyen de l'exprimer est en pleurant. La plante des pieds dispose de nombreux points connectés à d'autres parties du corps. Une légère pression à ces endroits permet de soulager les douleurs. Voici les principaux à retenir :

1. La tête et les dents

Une légère pression sur les orteils d'un nourrisson peut soulager les maux de tête et les douleurs dentaires.

2. La poitrine

Si votre bébé souffre de douleurs au niveau de la poitrine, exercez une légère pression sur la partie située au-dessus de la voûte plantaire.

3. Le plexus solaire

le plexus solaire n'est en général pas à l'origine de la douleur, ce sont plutôt les coliques, les aigreurs ou les difficultés respiratoires. Pour soulager votre bébé, exercez une légère pression sur le point central au-dessus de la voûte plantaire.

4. Les sinus

Si votre bébé a des problèmes de sinus, pressez légèrement le centre de chacun des orteils avec votre pouce.

5. La partie supérieure de l'abdomen

Si l'enfant est gêné par une douleur dans la partie supérieure de l'abdomen (p. ex. en cas de coliques), massez la partie supérieure de la voûte plantaire.

6. La partie inférieure de l'abdomen

Dans ce cas-là, massez la zone juste au-dessus du talon.

7. Le pelvis

Si le bébé est gêné par une douleur au niveau de la région pelvienne, exercez une légère pression sur son talon.

8. Les voies respiratoires

Massez la partie externe du talon pour ouvrir et soulager les voies respiratoires de votre bébé.

Ces techniques sont extrêmement simples à retenir et permettront de soulager votre nourrisson. Néanmoins, si malgré tout, les douleurs persistent, allez consulter un pédiatre.

Ce site n’est pas destiné ou apte à remplacer, compléter ou démentir les conseils, examens, traitements, diagnostics, etc. des médecins, pharmaciens, psychothérapeutes et/ou tout autre professionnel de santé.

Commentaires

Également féroce