Comment ne pas avoir la gueule de bois le lendemain d'une cuite

Qui ne l’a jamais vécu ? Les lendemains de soirée, comme celle de la Saint-Sylvestre par exemple, sont des moments affreux à passer pour beaucoup de gens. Et cela simplement parce que le premier cocktail s’est multiplié par cinq ou six au cours de la soirée. Les conséquences se révèlent à travers un sérieux mal de crâne, des nausées, des étourdissements, et puis (la plupart du temps), cette question : “Mais pourquoi j’ai bu comme ça?”. Contre le remord coupable d’avoir un peu abusé des mélanges, les conseils suivants peuvent vous aider. Et peuvent peut être même vous permettre de passer une bonne journée. Il y a beaucoup de choses à faire contre une gueule de bois, et ceci sans Aspirine !

Flickr/ Christian Schnettelker

Pour que la lutte contre la gueule de bois soit un franc succès, vous devez d’abord savoir comment réagit votre corps à l’alcool. Quand vous buvez de l’alcool, vous allez faire pipi plus souvent, et du coup votre corps se déshydrate. C’est pour cette raison qu’on ressent une soif intarissable le lendemain matin. Les symptômes de la gueule de bois apparaissent en fait au moment où il n’y a plus d’alcool dans le sang et que le corps doit faire face à… eh bien, la digestion.

Pixabay

Ce que vous pouvez faire de manière préventive :  

La premiere chose à faire si on ne veut pas se retrouver avec un crâne énorme le lendemain matin, c’est évidemment de ne pas -trop- remplir son verre. Qui connait ses limites sera moins puni de ses excès le lendemain !

Il faudrait également boire un verre d’eau entre chaque verre d’alcool, idéalement. Ce peut être aussi des boissons pour sportifs ou de l’eau de noix de coco. Ces boissons vous fourniront les sels et le potassium dont vous manquez cruellement quand vous consommez de l’alcool. Les boissons riches en sucre telles le jus d’orange peuvent aussi vous aider à réduire le risque d’une gueule de bois.  

Pixabay

Une autre astuce : mangez gras avant de vous soûler. Toutefois, si vous êtes quand même soucieux de votre santé, vous pouvez remplacer les pizzas, hamburgers et compagnie par une cuillère à soupe d’huile d’olive. Cela a le même effet et vous évite d’avoir mauvaise conscience.

Dans la revue The Archives of Internal Medicine, une étude a été publié, démontrant que 1600 UI (Unité Internationale) de figue de Barbarie réduisent les risques d’une gueule de bois de 50 %, dans les cinq heures qui suivent la consommation d’alcool. Essayez !

Ce qui est à faire le lendemain :  

Tentez déjà de dormir un maximum. Le manque de sommeil est ce qui cause les pires gueules de bois du monde.

Pixabay

Et ensuite, préparez-vous votre petit-déjeuner-spécial-gueule-de-bois. Il peut vous aider à récupérer les électrolytes perdus et soulager votre sensation nauséeuse. Assurez-vous de prendre des aliments que vous digérez bien. En fonction de l’appétit, des cornichons, une salade de hareng, des tranches de pains grillé ou frais, des harengs roulés, ou bien un ragoût sont particulièrement recommandés. Et finissez par un café ou expresso pour dynamiser la circulation sanguine.

Pixabay

Pour compenser le manque de forces, de potassium et de sucre dans votre corps, vous pouvez également verser une cuillère à café de sel et une de sucre dans de l’eau distillée, auxquelles vous ajouterez un demi-verre de jus d’orange et une banane écrasée. Placez ce mélange au frigo et n’hésitez pas à en boire tout au long de la journée !

À faire (ou ne pas faire) les jours suivants :

Quand la terrible sensation de l’après-soirée est passé, ce n’est pas le moment de boire encore plus d’alcool. Bien que certaines personnes ne jurent que par la soi-disant “bière du lendemain” pour faire passer complètement les effets, ceci n’est pas une bonne idée. Cela peut rendre les symptômes plus supportables pendant un temps. Mais par la suite la gueule de bois n’en sera que plus désastreuse.

Il est important de ne pas consommer que des protéines les jours suivants. Les glucides font augmenter votre taux de sucre dans le sang, et comme l’alcool fait beaucoup diminuer ce taux, la consommation de viandes et autres protéines va amplifier cet effet et ne fera que renforcer votre mal de tête. Par conséquent, combinez protéines ET glucides.

Pixabay

Comme vous pouvez le constater, avec un peu d’anticipation et des gestes simples pour l’après-soirée, il est facile d’éviter de passer une journée la tête dans le seau. Et même si vous continuerez à dire “plus jamais” les lendemains de soirée, ces petites astuces sont des valeurs plus sûres que cette promesse qu’on se fait à chaque fois !

Ce site n’est pas destiné ou apte à remplacer, compléter ou démentir les conseils, examens, traitements, diagnostics, etc. des médecins, pharmaciens, psychothérapeutes et/ou tout autre professionnel de santé.

Commentaires

Également féroce