Voilà pourquoi il ne faut jamais utiliser de dentifrice avec des billes.

Comme nous tous, Emily Lallouz, une jeune femme originaire de Burbank en Californie (USA), n’était pas très enchantée à l’idée de son rendez-vous chez le dentiste pour se faire dévitaliser une dent. Mais ce qu'il s’est passé dans le cabinet dentaire l’a conduite à poster ce message de colère sur Facebook.

Hey guys just thought I'd share this with you all! I had a root canal done last week and while she was irrigating she...

Posted by Emily Lallouz on Montag, 8. Juni 2015

Son dentiste termine l’opération lorsqu’il demande soudain à la patiente si elle utilise un dentifrice contenant des billes. Confuse, elle répond par l’affirmative et est tout à coup choquée de voir que le médecin lui montre une petite perle bleue qu’il a trouvé sous la gencive, entre les dents d’Emily. Ce microplastique est resté coincé plusieurs jours, passant totalement inaperçu. Il aurait pu causer une grave inflammation.

Twitter/Helm Nejad Stanley

Ce bout de plastique est du polyéthylène. On le trouve dans de nombreux produits cosmétiques dits exfoliants. Emily est sous le choc ! Et elle n’est pas la seule à utiliser quotidiennement ces petites billes de plastique sans le savoir. Le microplastique n’est pas seulement dangereux pour les humains : une fois dans les canalisations d’eau, les petites billes non biodégradables sont transportées jusqu’à la mer. Elles passent en effet sans problème tous les filtres et polluent les lacs, rivières et océans. Là, elles sont mangées par les poissons et les autres mammifères marins, qui s’intoxiquent donc au plastique. Et comme nous sommes au sommet de la chaîne alimentaire, ces poissons se retrouvent dans nos assiettes et nous finissons par nous intoxiquer nous-mêmes.

Flickr/Alpha

En octobre 2015, l’Allemagne a interdit les dentifrices utilisant des particules microplastiques. “L’Association pour la Conservation de la Nature et de l’Environnement en Allemagne” (BUND) demande même aux consommateurs de rapporter tout produit qu’ils trouveraient contenant du microplastique. "Si un produit contient du polyéthylène (abréviation PE), renvoyez-le accompagné d’une photo à l’adresse suivante : www.bund.net/mikroplastik"

Twitter/BBFSF Sharklab

Ce produit de synthèse se retrouve dans de nombreux produits de beauté. Prenez soin de l’environnement, mais aussi de vous-même et évitez tout produit tels que les exfoliants et les lotions contenant les ingrédients suivants :

Sur cette page, dans le tableau, vous trouverez la liste des produits en France, au Canada et en Belgique qui contiennent des billes microplastiques. Vérifiez si vos produits quotidiens sont sur cette liste. Il ne tient qu’à vous de décider d’arrêter ou non de les utiliser et d’opter pour des alternatives. Le tableau liste également les produits n’utilisant pas ces substances dangereuses (colonne de droite).

Twitter/Grazia UK

Et les meilleures alternatives sont les produits faits maison. Le coût est beaucoup moins élevé que les produits achetés en grande surface et vous serez surpris de leur efficacité. Généralement, il vous suffit de prendre du sucre en poudre ou du sel et de le mettre dans un peu de jus de citron, du miel ou d’huile d’olive, selon votre type de peau, et le tour est joué ! Vous avez un exfoliant efficace et 100 % naturel !

Twitter/Cristtee

Depuis sa découverte choquante chez le dentiste, Emily fabrique son propre dentifrice à base de bicarbonate et d’huile de coco. Ce qui est encore plus rageant, c’est que ces petites billes en plastique sont complètement inutiles. Car c’est en fait le dioxyde de silicium qui produit cet effet exfoliant : les billes bleues ne sont là que pour l’effet esthétique ! Ces produits sont tout simplement une arnaque envers les consommateurs !

Twitter/WFSB Channel

Il n'appartient qu'à nous de se mobiliser pour lutter contre l’intoxication des consommateurs et de l’environnement, en évitant ces produits pour commencer. Nous devons tous être vigilants sur les dangers de ce composant chimique qui nous empoisonne !

Ce site n’est pas destiné ou apte à remplacer, compléter ou démentir les conseils, examens, traitements, diagnostics, etc. des médecins, pharmaciens, psychothérapeutes et/ou tout autre professionnel de santé.

Commentaires

Également féroce