Les méfaits de l’utilisation du téléphone portable sur le corps

Dr. Kenneth Hansraj est un expert de la colonne vertébrale. Il y a quelques années, il a découvert quelque chose de perturbant et surprenant parmi ses patients. Depuis, il en a fait une étude et a publié ses trouvailles alarmantes.

On passe en moyenne 4 heures par jour, courbé, en regardant son portable. Mais les adolescents de cette nouvelle génération peuvent y passer jusqu’à 5000 heures par an. Cette posture peut mener à des problèmes inattendus : le “texting neck” - une douleur constante et sévère au cou.

flickr/Garry Knight

Ces douleurs arrivent quand la courbe en “s” de la colonne vertébrale commence à se tordre dans l’autre sens. L’angle naturel du cou est de 40° vers l'avant. Mais certains jeunes présentent des symptômes choquants : à cause de l’utilisation constante du portable, leur colonne vertébrale a commencé à se déformer !

Youtube/LoveBarca

Habituellement, des déformations pareilles prennent des années pour se développer et n’apparaissent que chez les personnes âgées. Mais l'utilisation fréquente du portable chez les enfants et les adolescents accélère ces déformations, surtout en vue de leur ossature plus fragile. En plus de douleurs aiguës dans le dos et le cou, le “texting neck” cause également des migraines, l’essoufflement et l’engourdissement des bras.

flickr/Fuente COM SALUD

Afin d’éviter des longues heures chez un thérapeute, il y a quelques précautions à prendre. Bouger davantage est naturellement nécessaire. Mais le plus simple pour soulager la douleur est tout simplement de lever son portable devant son visage en gardant son dos droit plutôt que de baisser la tête. 

flickr/Kārlis Dambrāns

Il est extrêmement alarmant de voir à quel point les portables peuvent affecter la santé. Il est donc important d’agir rapidement. Après tout, nous n’avons qu’un seul corps.

Ce site n’est pas destiné ou apte à remplacer, compléter ou démentir les conseils, examens, traitements, diagnostics, etc. des médecins, pharmaciens, psychothérapeutes et/ou tout autre professionnel de santé.

Commentaires

Également féroce