7 dérèglements du cycle féminin à partir de 40 ans

Dès le jour de leurs premières règles, la plupart des femmes vivent avec leurs menstruations plus ou moins régulières pendant près de quatre décennies. C’est vers l'âge de 51 ans qu'une femme commence à être ménopausée et n'a plus ses règles.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von Małgorzata Baraś (@malgorzatabaras) am

Cependant, il s'agit d'un processus lent durant lequel de nombreux changements ont lieu dans le corps, comme à la puberté. Dès l'âge de 40 ans, les hormones commencent à changer. Cela se remarque dans le cycle menstruel, en même temps que d'autres symptômes physiques tels que les douleurs musculaires et l'insomnie.

Cet article montre les 7 dérèglement courants auxquels on peut s'attendre du fait des menstruations. Cela ne signifie pas pour autant que toutes les femmes sont touchées de la même façon. Après tout, le corps, la situation de vie et le cycle menstruel de chaque femme sont différents.

pin1

1) Le cycle peut devenir plus court

Bien sûr, chaque personne en période de menstruation réagit différemment aux changements hormonaux dans le corps. Cependant, de nombreuses femmes de plus de 40 ans déclarent avoir leurs règles plus souvent qu'une fois par mois. Le Dr Adeeti Gupta, gynécologue, explique cela par le fait que les hormones œstrogène et progestérone augmentent par vagues, de sorte que la période est plus courte et pourtant se produit plus souvent dans le cycle.

Pensez à toujours avoir sur vous des tampons, des serviettes ou votre coupe menstruelle au cas où vos règles arriveraient de manière inattendue.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von Cwtch Crochet /Cwtch Patchwork (@joanna_philippart) am

2) Le syndrome prémenstruel peut s'aggraver

Le changement d'hormone peut non seulement affecter le saignement lui-même, mais aussi les jours qui le précèdent. Les femmes qui souffrent du syndrome prémenstruel, ou SPM en abrégé, en perçoivent les signes émotionnels et physiques encore plus intensément qu'auparavant. Les fluctuations hormonales peuvent entraîner une augmentation du nombre d’états dépressifs.

Dès que vous avez le sentiment que la tristesse devient permanente ou insupportable, vous devez consulter un médecin. La thérapie par la parole (ou dans les cas graves, les antidépresseurs) peut soulager les symptômes. Dans tous les cas, vous devez cependant toujours consulter une personne de confiance.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von acnestudio (@the_acnestudio) am

3) Poussée d’acné

À partir de 40 ans, certaines femmes connaissent une sorte de seconde puberté. Tout comme au moment de la maturation hormonale, l'équilibre hormonal est déréglé. En plus des symptômes tels que les bouffées de chaleur et la transpiration, l'acné fait souvent son apparition avant les règles.

Les gynécologues ou les dermatologues peuvent vous conseiller sur les produits de soins appropriés.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein von @madison.m.fitness geteilter Beitrag am

4) On est toujours fertile

En raison du déséquilibre hormonal dans le corps, les jours fertiles de la femme sont parfois retardés. Cependant, tant qu'il y a des saignements, ceux-ci sont également précédés par l'ovulation. Cela signifie que la femme peut toujours tomber enceinte même si elle a des règles irrégulières. “À cet âge, le risque d'irrégularités génétiques et de fausses couches est très élevé”, explique la gynécologue Rebecca Dunsmoor-Su.

Pensez à utiliser un moyen de contraception si vous avez encore vos règles et ne voulez pas tomber enceinte.

pregnancy test 1

5) Le cycle saute quelques mois

Un cycle manquant peut avoir deux raisons : une grossesse ou l'ovule n'a peut-être pas atteint une maturité suffisante pour que l'ovulation ait lieu. Ce dernier signe indique que le corps change mais continue à produire des œufs. Le Dr Dunsmoor-Su explique : “On parle de ménopause uniquement lorsqu’il n’y a pas eu de cycle pendant un an.”

N’hésitez pas à poser des questions à votre gynécologue sur les causes d’un cycle irrégulier. Si vous avez des doutes sur une éventuelle grossesse, effectuez un test.

frida and the tampons

6) Les saignements peuvent être plus importants

Si l'utérus ne rejette pas la muqueuse au cours d'un cycle mensuel, c'est-à-dire s'il ne commence pas à saigner, cela peut avoir un effet sur le mois suivant : le saignement peut être plus fort et durer plus longtemps. La couleur du sang et de la sécrétion peut également varier selon les jours du cycle menstruel. Un sang foncé et brunâtre indique que le sang du mois précédent est également libéré, tandis qu'un sang rouge clair indique qu'il provient du mois en cours.

Ne paniquez pas si vos règles sont plus abondantes que d'habitude. De telles fluctuations peuvent se produire à plusieurs reprises. Toutefois, si le saignement ne s'arrête pas, il faut consulter un médecin.

Les fluctuations du cycle sont quelque chose de normal et ne définissent pas forcément un problème. Il est toutefois utile d'observer ce changement et, si nécessaire, d'en discuter avec votre médecin.

Ce site n’est pas destiné ou apte à remplacer, compléter ou démentir les conseils, examens, traitements, diagnostics, etc. des médecins, pharmaciens, psychothérapeutes et/ou tout autre professionnel de santé.

Commentaires

Également féroce