9 habitudes que votre gynécologue voudrait vous interdire de faire

Lorsqu'il s'agit de choisir un gynécologue, les femmes ont toutes sortes d'attentes et d'exigences. Mais il n'y a pas que les patients qui ont des attentes envers leur médecin. En contrepartie, il existe aussi des comportements de patientes qui dérangent vraiment tous les gynécologues et qu'ils voudraient interdire.

Ohne Titel

1) Rechercher les symptômes sur Google

Un phénomène fréquemment observé par les gynécologues est que les patientes cherchent leurs symptômes sur Google, se rendent complètement folles et sont totalement convaincues de leur auto-diagnostic. Si le médecin établit ensuite un diagnostic différent, la patiente le remet en question et ordonne souvent des tests inutiles pour prouver que ses hypothèses sont fausses. Par conséquent, les craintes ne doivent pas être consultées sur Google, mais plutôt être clarifiées directement avec le gynécologue.

2012-11-08 14.58.48

2) Jouer avec le smartphone pendant l'examen

Qu'il s'agisse d'un contrôle ou d'un rendez-vous d'urgence : le smartphone n'a pas sa place dans votre main pendant l'examen. Ce rendez-vous est destiné à clarifier les problèmes et à poser des questions si nécessaire. Envoyer des messages à la place est non seulement impoli pour le médecin, mais fait également perdre un temps précieux qui aurait pu être utilisé pour répondre à des questions ouvertes.

WhatsApp

3) Interroger le gynécologue sur des sujets qui ne sont pas spécialité

Les gynécologues sont des médecins spécialisés en gynécologie. Il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils aient les connaissances des domaines qui ne lui sont pas liés. Concentrez-vous sur des questions spécialisées auxquelles il/elle peut répondre en toute bonne conscience. En cas de douleur au pied, il ne faut pas demander au gynécologue, mais plutôt consulter un chirurgien orthopédique.

Spread 'Em

4) Ne pas changer de vêtements après avoir transpiré

Les pantalons de sport, type leggings, sont peut-être confortables mais il est préférable de les retirer directement après l’entrainement. De même, il est important de le laver après chaque utilisation. L'environnement chaud et humide de l'entrejambe provoque souvent des infections fongiques et d'autres irritations de la peau. C'est le terrain de jeu idéal des bactéries et c'est pourquoi il faut les mettre au lavage immédiatement après avoir transpiré. Voici quelques info sur la fréquence de lavage des vêtements et autres textiles.

Laundry Basket

5) Porter des strings et des serviettes hygiéniques tous les jours

Les strings peuvent paraître sexy, mais ils sont tout sauf agréables. Ils irritent la peau et ne doivent donc pas être portés tous les jours. Les protège-slips ne sont pas non plus adaptés à un usage quotidien. Ils interfèrent avec la circulation naturelle de l'air dans la zone génitale et modifient ainsi son milieu, ce qui là encore peut entraîner des infections fongiques.

String qui dépasse / Visible thong

6) Traiter les infections fongiques seule

Si l'entrejambe démange et sent mauvais, la plupart des femmes pensent qu'il s'agit d'une infection fongique. Elles courent ensuite à la pharmacie et se soignent avec des traitements rapides en vente libre. Cependant, les symptômes typiques des infections fongiques peuvent également être causés par une autre maladie, comme la vaginose bactérienne. Tous les champignons et les bactéries ne peuvent pas être traités avec les mêmes médicaments. Il est donc conseillé de faire réaliser un frottis par un gynécologue pour déterminer la nature exacte de l'agent pathogène.

there's only two in there!

7) Considérer la douleur pendant les rapports sexuels comme normale

Il est difficile de croire combien de jeunes femmes mentionnent la douleur lors des rapports sexuels chez le gynécologue, mais la considèrent comme tout à fait normale. Cependant, la douleur pendant les rapports sexuels a toujours une raison qui doit être étudiée. Elle peut être déclenchée par diverses conditions, telles que les maladies sexuellement transmissibles, les infections urinaires ou même des problèmes psychologiques. Par conséquent, ces douleurs doivent toujours être discutées avec votre gynécologue.

Alone

8) Considérer les saignements abondants comme normaux

Si une femme saigne abondamment pendant ses règles, elle perçoit rarement cela comme un problème grave. Cependant, il ne faut pas sous-estimer les saignements anormalement abondants. Après tout, il s'agit d'une perte de sang importante. Si vous êtes obligé de changer votre tampon ou votre serviette hygiénique toutes les heures, vous devez donc consulter d'urgence un médecin et aller au fond du problème. Le saignement peut avoir des causes hormonales et peut être facilement traité par des médicaments ou une chirurgie peu invasive.

285/365: It's one of those days

9) Alerter le service d'urgences pour des petits problèmes

Si vous avez une douleur aiguë dans votre région génitale mais que le cabinet de votre gynécologue n'est pas ouvert, vous pouvez contacter l’urgence gynécologique. Toutefois, les urgences ne sont disponibles que pour les cas d'urgence réelle car seul un certain nombre de patients peut être traité en une journée. En cas d'écoulement léger ou de symptômes inoffensifs similaires, vous devrez attendre les heures de bureau habituelles de votre médecin.

IM000375

Les femmes n'ont pas toujours la vie facile : elles doivent être beaucoup plus prudentes que les hommes en ce qui concerne leur santé. Mais si vous évitez ces erreurs à l'avenir, vous rendrez non seulement votre gynécologue très heureux, mais aussi vous-même.

En bonus, voici 7 réponses honnêtes de gynécologues à des questions que très peu de femmes osent poser.

Source:

wienerin,

mädchen

Ce site n’est pas destiné ou apte à remplacer, compléter ou démentir les conseils, examens, traitements, diagnostics, etc. des médecins, pharmaciens, psychothérapeutes et/ou tout autre professionnel de santé.

Commentaires

Également féroce