Quand pouvez-vous laisser votre enfant seul ? Ce que les parents doivent savoir sur la surveillance

Pour de nombreux parents, la question liée aux limites de la surveillance parentale se pose dès la naissance de l'enfant : par exemple, est-il permis de laisser son bébé seul pour prendre une douche ? Et l'inquiétude ne s'arrête pas lorsque les enfants grandissent, elle ne fait que changer en fonction de la nouvelle amplitude de mouvement de l'enfant, de ses capacités acquises et de sa volonté à faire des bêtises.

Bien que les parents soient légalement tenus de s'occuper de leurs enfants, il n'existe que quelques directives concrètes sur ce que les parents doivent faire pour accomplir ce devoir. Vous trouverez ici les recommandations les plus importantes en un coup d'œil.

 

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Ein von @universe_love_cats_rebirth geteilter Beitrag am

Laisser les jeunes enfants seuls pendant une courte période

Même si vous avez sécurisé votre intérieur, vous ne devez pas laisser les enfants seuls à la maison pendant les trois premières années de leur vie. Même lorsqu'ils sont bébés, ils bougent plus que vous ne le pensez et restent très curieux. Voici quelques recommandations :

  • Jusqu'à l'âge de 3 ans, vous ne devez pas laisser votre enfant seul à la maison.
  • Dès l'âge de 3 ans, vous pouvez le laisser seul pendant 10 ou 15 minutes.
  • Dès l'âge de 6 ans, il est possible de le laisser seul pendant une demi-heure, avec un maximum de 2 heures.

Cela signifie, en gros, que vous pouvez uniquement sortir la poubelle ou aller chercher votre courrier lorsque votre enfant a 3 ans. Et ce n'est qu'à partir de ses 6 ans que vous pouvez laisser votre enfant seul assez longtemps pour aller faire des courses, par exemple. 

Remarque :
Ces informations sont des recommandations. La décision revient bien entendu aux parents qui sont les seuls à vraiment savoir si leur enfant est déjà prêt. La situation peut mal tourner que l'enfant ait 3 ou 6 ans, donc il en va de la responsabilité de chacun. Si un enfant n'a pas conscience du danger, est maladroit ou très curieux (quitte à parfois se montrer inconscient), il faut agir en conséquence en ne le quittant pas des yeux un instant.

enfant qui regarde par la fenêtre

Ce que les écoliers peuvent faire

Aller à l'école seul
Aller seul à l'école est une étape importante pour les enfants et les parents, et peut aussi considérablement baisser le niveau de stress au quotidien. Toutefois, la préparation à la scolarité ne signifie pas automatiquement que l'enfant est prêt à aller seul à l'école. Il est important de tenir compte de la nature du trajet et bien entendu de la maturité de l'enfant : est-il attentif dans la rue ? Est-il capable de reconnaître les dangers éventuels ? Et même si l'enfant connait les règles (pour traverser une route), il vaut mieux l'accompagner pendant un certain temps pour qu'il se familiarise bien au trajet.

Se rendre seul dans un parc pour enfants
Les écoliers peuvent être laissés seuls dans les parcs, à condition qu'ils aient la maturité nécessaire. Dans ce cas, c'est aux parents de décider quand l'enfant peut y aller, comment il doit s'y comporter et quand il doit rentrer à la maison ensuite.

Intégrer les frères et sœurs aînés

Les grands frères et sœurs ne sont que partiellement adaptés pour s'occuper de jeunes enfants, même s'ils sont matures et intelligents. La condition de base pour qu'un frère ou une sœur puisse faire office de baby-sitter pendant une période plus longue est qu'il ou elle ait au moins 12 ans et que l'enfant à surveiller n'ait pas moins de 3 ans. En outre, la différence d'âge entre les frères et sœurs ne doit pas être trop faible pour que le plus jeune écoute le plus âgé. Outre l'âge, la relation entre les enfants est également importante. S'ils se disputent constamment, même en présence de leurs parents, mieux vaut éviter de prendre le risque qu'une soirée sans parents se termine par un désastre.

La télévision comme baby-sitter ?

Peu de gens seront surpris d'apprendre ça : la télévision ne remplace pas une baby-sitter (bien qu'elle puisse, il est vrai, garantir de manière fiable que l'enfant reste assis sans bouger). La télévision a un effet néfaste durable sur le développement des jeunes enfants, quelle que soit la valeur pédagogique supposée des programmes. Il faut toujours regarder la télévision avec son enfant afin de pouvoir échanger des points de vue sur ce qui est regardé et d'avoir une meilleure vue d'ensemble de ce qui passe sur l'écran.

enfants sur un fauteuil qui mangent et boivent des sucreries

Ne pas sous-estimer les dangers d'Internet et des jeux vidéo

Avec toutes les craintes que les parents éprouvent lorsqu'ils envoient leur enfant seul à l'école ou dans les parcs, ils oublient vite qu'ils doivent aussi avoir une vue d'ensemble de la façon dont leur enfant agit dans l'espace virtuel. Il existe des restrictions d'âge pour les jeux vidéo pour une raison précise, par exemple s'ils ont un contenu violent. Si vous donnez à votre enfant l'autorisation d'y jouer, vous violez votre devoir de surveillance et vous pouvez effectivement être poursuivi en justice. Même si des copains à eux jouent à ce genre de jeux, les parents ne doivent pas céder à ces requêtes et bien surveiller les contenus proposés à leurs enfants. Réfléchissez à deux fois avant de laisser votre enfant jouer en ligne avec des joueurs du monde entier sans savoir qui parle avec lui.

Pin1

Quand on parle de surveillance parentale, on ne parle pas de contrôle, mais de protection et d'éducation des enfants pour qu'ils deviennent des personnes indépendantes. Pour ce faire, il faut tenir compte à la fois de l'âge de l'enfant et de ses besoins et, surtout, de ses capacités. Pensez que les changements doivent être discutés avec votre enfant et préparés en toute tranquillité. Il doit non seulement savoir comment se comporter par lui-même, mais aussi comment obtenir de l'aide.

Ce site n’est pas destiné ou apte à remplacer, compléter ou démentir les conseils, examens, traitements, diagnostics, etc. des médecins, pharmaciens, psychothérapeutes et/ou tout autre professionnel de santé.

Commentaires

Également féroce