5 zones à problèmes et ce qu'elles révèlent sur votre santé

Le corps parfait n'existe pas. Néanmoins, la cellulite et les bourrelets semblent à peine exister sur Instagram & Cie. Sauf que la plupart des gens ont au moins une partie de leur corps qu'ils n'aiment pas du tout, donc en règle générale, tous les idéaux de beauté qu'on nous jette en pâture sur les réseaux sont faux, car ils reposent tous sur Photoshop, les filtres et autres poses et expositions.

Néanmoins, si vous voulez changer quelque chose sur votre corps afin de vous sentir tout simplement plus à l'aise, vous devez d'abord faire attention à l'endroit exact où il se trouve, parce que l'emplacement de vos bourrelets en dit long sur votre style de vie. Dans cet article, vous découvrirez quelles sont les causes cachées derrière votre zone à problème et comment vous pouvez les combattre avec succès.

1) Le corps entier

La génétique joue un rôle décisif dans l'obésité, car avec un métabolisme lent, on a tendance à avoir des kilos en trop plus souvent que si l'on possède un métabolisme rapide. Il se peut également qu'une surcharge pondérale soit due à un régime alimentaire incorrect et un apport calorique trop élevé.

Afin de perdre du poids, il est donc nécessaire de changer son style de vie et de s'adapter à son organisme ou métabolisme. Optez pour une alimentation saine et une activité physique régulière.

(c) Fat Yoga

2) Les fesses et les cuisses

L'amas de graisse sur les fesses et les cuisses est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. En effet, les fluctuations hormonales et la surproduction d'œstrogènes qui y est associée sont soupçonnées d'être à l'origine de cette zone problématique, qui peut provoquer un trouble pathologique de la répartition des graisses - également appelé lipœdème. Les cellules graisseuses pénètrent alors dans le tissu sous-cutané, où elles prolifèrent de façon incontrôlable et forment un lipœdème.

Si vos fesses et vos cuisses sont les seules parties de votre corps qui deviennent de plus en plus grasses, une visite chez le gynécologue peut être recommandée pour traiter rapidement les fluctuations hormonales et, si nécessaire, l'œdème.

Apple-bottom

3) Tout le bas du corps

Si tout le bas du corps est affecté par un excès de graisse, cela peut être dû à un trouble de la circulation sanguine. Il s'agit généralement d'une maladie génétique qui ne peut être traitée qu'avec suffisamment d'exercice physique. Afin d'améliorer la zone à problèmes, il est nécessaire d'axer son activité physique spécifiquement sur le bas du corps. Le jogging et le cyclisme, par exemple, sont parfaitement adaptés.

It was a beautiful day at the state fair.

4) Le bas de l'abdomen

L'un des bourrelets les plus répandus et difficiles à faire partir se trouve sur la partie inférieure de l'abdomen. Cependant, cela n'a généralement rien à voir avec une mauvaise alimentation, mais plutôt avec une variété de facteurs de stress. Parce qu'en cas de stress élevé, l'hormone du stress, le cortisol, est produite en excès et provoque des crises de fringales si importantes que cela entraine l'apparition de graisse dans le bas-ventre.

Pour perdre cet amas graisseux, commencez par essayer de moins stresser en méditant ou travaillant sur les points angoissants de votre quotidien.

Unique Shape

5) L'ensemble de l'abdomen

L'excès de graisse se dépose d'abord sur l'abdomen. Si l'ensemble de l'abdomen est atteint, c'est dû à un apport calorique élevé associé à un manque d'exercice. Pour retrouver un ventre lisse ou moins volumineux, il n'y a pas de miracle, il faut faire de l'exercice, en ciblant les abdos. Voici d'ailleurs 6 exercices pour avoir un ventre plat.

Sounds Like A Truck

Bien entendu, vous n'avez pas besoin de faire tous ces changements si vous vous sentez bien dans votre peau. Cet article n'existe qu'à titre indicatif. Alors à vos baskets... ou pas !

Source:

Jolie

Ce site n’est pas destiné ou apte à remplacer, compléter ou démentir les conseils, examens, traitements, diagnostics, etc. des médecins, pharmaciens, psychothérapeutes et/ou tout autre professionnel de santé.

Commentaires

Également féroce