Une croissance excessive de poils chez les femmes indique une maladie

Il existe deux types de poils différents chez la femme : le duvet (sur tout le corps) et le poil terminal, présent sur le cuir chevelu, les sourcils, les cils, la barbe, les aisselles, les seins et le pubis, mais également dans le conduit auditif externe et à l'intérieur du nez. Ils sont plus épais et pigmentés que le duvet, et se développent souvent à la puberté.

Si les poils bien présents chez les hommes au niveau du torse ou du dos sont une simple question de goûts, les femmes poilues sont souvent jugées au sein de notre société... D'ailleurs, on appelle hirsutisme l'apparition de poils sur des zones normalement glabres chez les femmes (le visage, la poitrine, le ventre, le dos). En règle générale, Les femmes concernées ressentent énormément de souffrance et de honte.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von Project #WWHA (@project_wwha) am

Voici 6 raisons possibles à l'augmentation excessive de la pilosité chez la femme.

1) Le syndrome polykystique des ovaires

C'est l'une des causes les plus courantes de l'hirsutisme. Les femmes atteintes de cette maladie ont un taux d'hormones sexuelles mâles, les androgènes, élevé. En plus d'une croissance accrue des poils, les cycles menstruels irréguliers en sont un symptôme évident. Au moment du cycle, même si beaucoup d'oeufs mûrissent, l'ovulation ne se produit pas. Les ovules restent dans le follicule de l'ovaire, qui s'agrandit et forme des kystes. Les autres symptômes de ce syndrome comprennent des sautes d'humeur, des maux de tête, un épuisement et des troubles du sommeil. Il peut aussi vous rendre stérile. Si vous remarquez ces symptômes, parlez-en à votre gynécologue.

pint1

2) Maladies des glandes surrénales

Les glandes surrénales sont situées à l'extrémité supérieure des reins et sont responsables de la production de diverses hormones stéroïdes. Cependant, cette production d'hormones dans le cortex surrénalien peut être perturbée par diverses maladies. Il en résulte un dysfonctionnement (excessif ou insuffisant), c'est-à-dire la production d'un trop grand nombre ou d'un trop petit nombre d'hormones.
En conséquence, l'équilibre hormonal est perturbé, ce qui peut conduire à une augmentation de la pilosité chez les femmes, entre autres. D'autres symptômes sont l'hypertension artérielle, l'hyperglycémie ou l'hypoglycémie, les maux de tête, la faiblesse musculaire ou la prise de poids, surtout dans la partie supérieure du corps.

pint2

3) Un déséquilibre hormonal

Le corps humain a plusieurs phases de développement au cours desquelles l'équilibre hormonal change. La puberté ou la ménopause chez les femmes en sont des exemples. Une forte croissance des poils chez les femmes peut indiquer un déséquilibre des hormones sexuelles masculines. Les hommes et les femmes possèdent ces hormones, bien qu'elles soient naturellement présentes en quantités beaucoup plus faibles chez les femmes. Si leur proportion dans le corps féminin augmente, il réagit avec des changements tels que la croissance d'une barbe ou autre. Cependant, une diminution des hormones sexuelles féminines après la ménopause peut également avoir un effet similaire sur le corps.

pint3

4) La croissance cellulaire

Une forte croissance des poils peut indiquer une augmentation extrême du taux de testostérone et peut être le résultat d'une croissance non naturelle des tissus corporels ou même d'une tumeur, libérant plus d'hormones sexuelles masculines. De plus, certains médicaments peuvent entraîner une croissance accrue des poils sur les zones indésirables.

pint4

5) La descendance ethnique

Les maladies ou un déséquilibre hormonal ne sont pas uniquement responsables des poils indésirables chez les femmes. La pilosité dépend également de l'origine ethnique. Certains groupes ethniques ont plus de poils que d'autres. Les femmes méditerranéennes ou du Moyen-Orient ont plus tendance à connaitre ce problème de pilosité.

 
 
 
 
 
Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ein Beitrag geteilt von Project #WWHA (@project_wwha) am

6) La génétique

La génétique joue un rôle très important dans la croissance des poils. Si vous remarquez une pousse de poils épais et foncés sur les zones à prédominance masculine, regardez aussi les photos de votre grand-mère. Tout est souvent question de génétique !

pint6

Que ça plaise ou non, on a tous des poils. C'est tout à fait naturel. Cependant, si l'emplacement ou la texture de ces derniers change dans un court laps de temps, cela peut être le signe d'un problème de santé. N'hésitez pas à en parler à votre médecin.

Ce site n’est pas destiné ou apte à remplacer, compléter ou démentir les conseils, examens, traitements, diagnostics, etc. des médecins, pharmaciens, psychothérapeutes et/ou tout autre professionnel de santé.

Commentaires

Également féroce