Guide des premiers secours que tout le monde devrait connaître

Chez les personnes inconscientes, il y a toujours un risque d'arrêt cardiaque. Il est donc particulièrement important de commencer une réanimation le plus tôt possible, car les premières cellules du cerveau meurent après seulement quelques minutes de manque d'oxygène.

Suivez donc les étapes suivantes si vous découvrez une personne inconsciente. Cela peut lui sauver la vie !

Tout d'abord, vous devez vous adresser à la personne à haute voix et secouer son épaule avec précaution. Si elle ne réagit pas, c'est qu'elle est inconsciente.

Vérifiez ensuite son pouls et sa respiration. Si vous ne sentez rien, commencez immédiatement la réanimation.

1) Massage cardiaque

Agenouillez-vous à côté de la personne inconsciente et placez la paume de votre main au milieu de sa poitrine. Posez ensuite votre autre main sur la première, tendez les bras et appuyez par intermittence sur la poitrine à une profondeur d'environ 5 à 6 cm, en partant du haut. Effectuez 30 pressions en 18 secondes.

2) Bouche-à-bouche

Pour faire du bouche-à-bouche à une personne inconsciente, mettez sa tête en arrière, en levant le menton pour dégager les voies respiratoires. Bouchez ensuite le nez avec le pouce et l'index, ouvrez la bouche de la personne et placez votre bouche sur la sienne. Soufflez dans la bouche de la personne inconsciente pendant une seconde en vous assurant que la poitrine se lève quand l'air est soufflé pendant 1 seconde. Soufflez deux fois d'affilée.

3) Répéter les étapes en alternance

Répétez les étapes 1 et 2 en alternant entre 30 x massage cardiaque et 2 x respiration jusqu'à ce que les secours arrivent ou que la personne affectée recommence à respirer normalement.

4) Appeler les secours

Composez immédiatement le 112. Si vous êtes occupé à faire un massage cardiaque, demandez à quelqu'un d'autre de passer l'appel d'urgence.

La réanimation doit être idéalement effectuée sur une surface dure. Plus la prise en charge est rapide, plus les chances de réanimation sont grandes.

Et même si vous n'êtes pas sûr de vous et que vous avez peur, vous ne pouvez rien faire de mal... C'est ne pas aider, justement, qui est mal.

Ce site n’est pas destiné ou apte à remplacer, compléter ou démentir les conseils, examens, traitements, diagnostics, etc. des médecins, pharmaciens, psychothérapeutes et/ou tout autre professionnel de santé.

Commentaires

Également féroce